TrampleTalks 14: Phil Trampler / TramplerGP / cne_nemo


This TrampleTalk has been a while in the making and I'm pleased to finally publish it as he is one of my trampling idols. I remember in my very early days discovering the 'cne_nemo' videos online. They were some of the best I had seen because I could tell he was into it from the way he trampled and jumped on them. It wasn't just someone doing it for the video. With that in mind, I really enjoyed discovering how he came to get into trampling and be one of the best tramplers around.


In a first, we have this TrampleTalk in both English and French. If you prefer to read in French, please scroll further down (traduction française ci-dessous).


A big thank you to sockorgasm (Instagram) for his patience and help with translating from English to French and vice versa!




**********




Tell us a bit about yourself.


My name is Philippe and I live in Paris, France. For the tramplees, I weigh 74-76 kilos and I’m 1,86m tall. I might break a myth about trampling but unlike many tramplers, I have no fetish about sneakers or clothes.


Have you always been interested in trampling? How did you start?


Gosh.. it's a long story. Trampling was not my first experience. The first time it happened was in high school (in France between 15-18yo). Tounderstand I need to speak of other experiences before that, but it is all connected. It all began in primary school, around 8-10yo. For context, at this time there were many Japanese cartoons that were very famous here. There were knights, battles.. so like many children we tried to reproduce these play fights during our breaks or at lunch time. Of course there were no ships and it was impossible to fly, but we adapted. Someone would be the 'knight' and someone else the carrier.. like a pilot and his ship. If many people played there were two big teams, otherwise it was just one on one. The winner was the one (knight and his carrier) who didn't fall or give up, it was like a tournament. In Europe we like stories about the medieval period. I was a knight and my carrier was stronger than me, so we never switched roles like others did.. except if we wanted to lose. He always decided this for us, I was not the most interested in these activities initially anyway.


So you were standing on your carrier?


No it was all piggyback.



What do you mean you were not interested in these activities?


I meant about the game. I found it a little bit strange and noisy. I was perhaps a little bit shy also and more of a follower than a 'leader'. But I soon realised I liked to be in this knight position.. and knew I disliked the other position. Even when we changed teams I was always the knight, we kept the same roles.


How did it develop from here? Did this lead to trampling?


There are some common things with trampling. One on top of the other. The one underneath has the harder position. The one on top leads.. but when I was doing this I had no idea about trampling or trampling action, that did not occur to me. It was just a feeling, an impression. It was just a children's game, we were not conscious of that.


I understand, but for a lot of us it seems to all begin back in childhood somehow.


Around the same time I discovered school pinning, when you sit on someone to immobilise and dominate them. Sometimes I would play fight with this same guy (my carrier) and he never tried to win, despite being stronger than me. He was always the loser, the one under me. If he wanted to win there was no chance for me. Looking back on it I think he was a future sub.



I find it interesting to hear a trampler develop from this sort of situation. So far, I have only seen tramplees develop in this way. Tramplers seem to get a taste for it much later on as adults.


After primary school, in college (11-14yo) we gave up the riding games. It was for babies and we were too old for that now. It was more school pinning action and the beginning of standing. The standing was only short moments, and more like a challenge, 'can you handle this or that'. Of course, at that age the answer was always 'yes I can handle that'. I became very good at this and learnt to stand on them. No jumps of course, but it was full weight.


The next stage was high school (15-17yo) and the beginning of sessions with strangers. Until then it was always between friends at school and we were all the same age. This was a time where we became more independent, a new world for teenagers.


I'm curious, how did you find strangers for trampling back then? No internet right?


It was the very beginning of that, but there were some special newspapers with ads. So, I used that for contacting other people. However, it was very complicated because of course I couldn't give my home number and no mobile phones. I had to use a public number, and give a specific time and day to call.


Wow that sounds like much more effort.


It was the only way. I didn't know the special clubs or bars and I was living at home, so I had to find many solutions to play.



Tell us about the first session you had from your ad in the newspaper.


My first was with an older guy, maybe 45-50yo. They were always older than me, I was only 15-16yo, so I didn't drive. They had cars and we used their homes because of course I could not do it at my house. So, at the end of school this guy picked me up and we went to his house for play. I told my parents I was working on lessons with my friends so I would be home late from school. We did trampling and riding on all fours, but to be honest he was the 'teacher'. I learnt where to stand, to avoid the ribs, etc.


Did you meet him again after this session?


I ended up meeting him several times over 2 years, but not regularly as it was difficult for me to have free time for it with school and life. I was lucky because he was very submissive and extremely patient, my way of trampling was probably not very pleasant for him. He showed me other games too, such as cbt and whipping.. but eventually wanted to do games I was not interested in so I stopped meeting him. It was a similar situation with other people too so I learnt to be clear at the beginning what I wanted. I was young but already dominant. I was lucky that I never met any crazy or weird people, especially because nobody knew where I was or who I was with, I couldn't tell anyone that. I'm not sure if I was 15-16yo again that I would do the same today... probably yes!


I know you as a trampler only. Have you ever had any desire to play the other role, tramplee?


No, I’ve never wanted to try the other side. It prevents me from meeting tramplees/tramplers that would like to switch during a session. For example in soccer, does a striker need to be an excellent goalkeeper to be a good player? Does a goalkeeper need to play like a striker to be good? I don’t think so.



How big is this fetish for you? Are you into any other fetishes?


Like I was saying before, I discovered trampling after the rest when I was 15/16 years old and it quickly became the most important. What I like is that you can practice it anywhere and you don’t need any particular equipment. A trampler, a tramplee, and the session can start. The other fetishes would be gut punching and pony riding. And sometimes I appreciate whipping, ballbusting and wax session.


What style of trampling are you into? Do you get into hard action with jumps and rough shoes, or do you prefer gentle more endurance type of style?


Ideally, I’m more attracted to a difficult, long lasting session, jumps etc. Then there is the reality where most often it is soft trampling (but with full weight), with breaks and testing the tramplee’s endurance. “Hard” session are the exception. But I would say that soft trampling with me must be a hard session for many.



What do you look for in a tramplee?


I’m looking for resisting tramplees. I really don’t like breaks, interruptions and quick session. I feel a bit like I’m losing my time. Humiliation is not necessary what I’m directly looking for even if it can be part of a session (and it is often part of a session). Likewise, submission doesn’t need to be part of a session, many tramplees are not submissive.


How do you like to trample? Are you in total control or is the slave dictating what happens?


I like to be in control, the slave can suggest things of course. But my philosophy is that the relationship must be unequal. In French we say, the slave offers, the master decides. So it is a bad idea to start chatting with me saying “you could do this, you will do that, etc.”



What is your favourite footwear to trample someone with and why?


No preference even if I usually trample with sneakers as it is the kind of shoes that I wear more often since I was a child. But like I said before, I’m not really a fetish person.


How often do you trample these days?


Well lately it was quite calm but I assume that it’s the same for everyone. Without considering pandemic period, I usually have 3 sessions per month. That’s an advantage of being in a country that has always been very touristic.



Do your friends know you’re into trampling? If yes, what do they say about it?


Most of my friends don’t know about my trampling activities. The ones that know, are also practicing it so we’re one the same page regarding this.


Have you ever done something that is 'different' within trampling? Maybe using some unusual footwear or something else?


I already trampled with ice skate or glacier hike cleats. That was the most unusual. I also jumped from a table and from the top of a ladder.



What's been your favourite session to date, who was it with and what happened?


I’m thinking about two tramplees for different reasons with who I was also friends. The first one, known by many, is Paul aka Smashman. He offered me the best sessions. We played in France but also in the US or in Germany. I won’t talk about the way he could endure really long or hard sessions. There are enough examples about it. He will remain the only one that make me doubt… not knowing if I would be tired first. I could trample him for almost an hour without any breaks and without putting my foot on the floor.The second one is a German from Hamburg who is more into submission and performance. Trampling possibilities with him are wild with excellent resistance.


What has been your worst session to date, and why was it your worst?


I’m thinking about a 5 minutes session with someone who was fantasizing with an exaggerated self esteem. After 5 minutes he stopped, or it was me I don’t remember. But it is definitely not a session to remember.



What was your most brutal session?


I’m not really into violence excepting gutpunching for the kicks. In trampling, it is quite rare that I do rubbing or kicking.


Have you ever caused an injury to one of your slaves before? What happened if so?


The human body is quite resisting and I know the areas or positions that can be delicate. As far as I remember, once or two, some broken ribs. And it wasn’t necessarily during a hard session, hence the importance of having a good position and refrain from moving at the wrong time. We’re only talking about the tramplees but tramplers can hurt themselves as well.



You mentioned the ice skates and glacier hike cleats. I'm interested to hear how those sessions went. Do you remember much from them?

With time, you want to try unusual things in trampling such as ski shoes, soccer cleats, etc. You need to take your time, especially when you try for the first time.. putting just one foot without your full weight, then increasing slowly to finally stand completely over the tramplee.

For the glacier hike cleats, my experience is limited as I practiced only once for less than a minute. To be honest, it took a lot of time to put the shoes on for so little.

With the ice skates, I practiced a couple of times (mostly with the same tramplee even if others wanted to try as well). We’re talking about a short session (2-3 minutes maximum each time, for a total of 2 or 3 sessions after the breaks). You must move super slowly and it’s hard to be balanced. It was always part of a more classical session (sneakers first, then ice skates).

Anyway, it’s interesting to mix different sneakers/shoes and try new things.



What advice would you give to tramplees who want to be trampled by you?


To practice trampling first one or even two times (many guys contacts me without having experienced trampling so I’m refusing). Doing sport is also a good idea. It remains a physical activity, especially for the tramplee. Then we can discuss and plan a potential session.


In your opinion, how much of trampling is about humiliation versus the physical?


Having met many tramplees, motivations differ. For instance, a gay won’t think like a straight… in my opinion, the difference is not that easy between resistance and humiliation. To be honest, it doesn’t really matter as long as we practice trampling.


Describe trampling in one sentence.


One of the best ways of having fun.



What does cne_nemo means? What’s the story behind this nickname?


It comes from my email. When I started meeting guys, it was with emails. When I created it I wanted to be discreet without mentioning my name so I needed a nickname. A book from Jules Verne"Twenty Thousand Leagues Under the Sea" with Captain Nemo has always fascinated me. The captain is mysterious and… master onboard so it suited me well. In French, we use cne for captain so that’s why I use cne_nemo. Mentioning it on pictures or videos allow me to show what I like and also to let people contact me.


Do you have a place where you post your content now? Which site or app do you find best?


It has changed a lot during with time. For a long time I didn’t have any equipment. Once I had it, I always used the available websites as I never had my own. I considered creating my own website but it would have been time consuming to update and I’m not an IT expert. I would rather spend my time playing than dealing with a website. Today I use thisvid (others websites, like YouTube, censor trampling). Otherwise I spend some time on recon, instagram, Facebook…



What's your theory on why people have a trampling fetish?


Enjoying being walked over, being trampled will remain the biggest mystery to me lol.


What would you like to see more of in the online worldwide trample community?


More unity and uniqueness.


What's the most unusual location you've trampled someone?


There were a couple for example in an elevator of La Tour Montparnasse which is the biggest skyscraper of Paris. But is was quick because elevators are fast and when leaving we realized that there were CCTV recording us…I also trampled someone outside in front of Paris biggest library. It was during winter so not crowded but some people stared at us very weirdly.



Is there something with trampling you haven't tried yet but really want to?


Trampling someone all day long.


What would be your ultimate fantasy trample be?


We always end the session because of the tramplee so the ultimate fantasy would be a session where I decide when we stop… but I can keep on dreaming.




A big thank you to Phil for your time sharing your stories and thoughts on trampling. If you want to discover more of him you can find him online here:


Instagram: tramplerGP

Recon: MasterTramplingGP

Planetromeo: tramplerGP

Thisvid: MasterFrance




////////////////////




Ce TrampleTalk a pris du temps à préparer mais je suis ravi de finalement le publier, sur une de mes idoles trampling. Je me rappelle en effet la découverte des premières vidéos de « cne_nemo ». Elles étaient parmi les meilleures que j’ai vues, je peux vous dire que ce gars était à fond dans le trampling du début à la fin, et pas uniquement pour la vidéo. Ayant ça en tête, j’ai vraiment apprécié de découvrir son parcours de trampler.


Un grand merci à sockorgasm (Instagram) pour sa patience et son aide dans la traduction de ce texte de l’anglais au français et vice-versa.




**********




Parle-moi un peu de toi.

Mon prénom est Philippe et je vis à Paris, France.Pour les tramplees chose à savoir 74-76kg et 1m86.Malheureusement je vais peut-être casser un mythe concernant le trampling mais contrairement à beaucoup d'autres tramplers, je ne suis pas vraiment un fétichiste des chaussures ou des vêtements.


As-tu toujours été intéressé par le trampling? Comment est-ce que ça a commencé?

Mon dieu.. c’est une longue histoire. Le trampling n’a pas été la première expérience. J’étais au lycée la première fois que j’en ai fait (entre 15 et 18 ans). Pour comprendre, il faut que je te parle de mes expériences antérieures. J’étais à l’école primaire, j’avais 8-10 ans. A cette époque, il y avait beaucoup de dessins animés japonais qui étaient très connus ici. Il y avait des chevaliers, des batailles… beaucoup d’enfants essayaient de reproduire ces bagarres pendant la récréation ou à l’heure du déjeuner. Évidemment il n’y avait pas vaisseau et il était impossible de voler mais nous nous étions adaptés. Un enfant faisait le chevalier et quelqu’un d’autre le vaisseau.. comme un pilote sur son appareil. S’il y avait beaucoup de joueurs, nous faisions deux grandes équipes, sinon nous étions 1 contre 1. Le gagnant (chevalier et vaisseau) était celui qui ne tombait pas ou n’abandonnait pas, comme à un tournoi. En Europe, nous aimons les histoires médiévales. J’étais un chevalier et mon vaisseau (c’est à dire l’enfant qui me portait) était plus fort que moi, nous n’avons donc jamais échangé nos rôles contrairement aux autres, sauf si nous voulions perdre. Il décidait toujours pour nous, je n’étais pas le plus intéressé par ces activités de toute façon.

Donc tu t’asseyais sur ton enfant?

Non, on se portait sur le dos.


Pourquoi dis-tu que tu n’étais pas intéressé par ces activités?

Je parlais de ce jeu, je trouvais ça étrange et bruyant. J’étais peut-être un peu timide aussi et plus un suiveur qu’un leader. Mais j’ai réalisé que j’aimais bien être dans la position du chevalier… et que je n’aimais pas l’autre position. Même en changeant d’équipe, j’étais toujours le chevalier.

Comment as-tu évolué à partir de là? C’est ce jeu qui t’a amené vers le trampling?


Il y avait des points communs avec le trampling. L’un au dessus de l’autre. Celui en dessous a la position la plus dure. Celui au dessus dirige… mais quand je jouais je n’avais aucune idée de ce qu’était le trampling, ça ne m’a pas traversé l’esprit. C’était surtout un feeling, une impression. Juste un jeu d’enfant, nous n’avions pas conscience d’autre chose.

Je comprends, mais pour beaucoup de nous, le trampling remonte en quelque sorte à l’enfance.

A la même époque, j’ai découvert le pinning, quand tu t’assieds sur quelqu’un et que tu le domines. Parfois je me battais avec mon camarade (« le vaisseau ») mais il n’essayait jamais de gagner, même s’il était plus fort que moi. Il était toujours le perdant, celui en dessous de moi. S’il avait voulu gagner, je n’aurais jamais eu la moindre chance. En y repensant, je pense que c’était un futur soumis.


Je trouve ça intéressant d’entendre un trampler développer son histoire à partir de ce genre de situation. Jusqu’ici, j’avais uniquement entendu des histoires de tramplees. Les tramplers ont l’impression de découvrir le trampling bien plus tard, en tant qu’adulte.

Après l’école primaire, au collège (11-14 ans) nous avons abandonné les jeux de « poney ». C’était pour les bébés et nous étions désormais trop vieux pour ça. C’était le début du pinning et du fait de se mettre debout sur quelqu’un (« standing »). Le standing durait un instant très court, c’était plus un défi du style « peux-tu supporter ça ». Bien sûr, à cet âge là, la réponse était toujours « oui j’en suis capable ». Je suis devenu très bon à ce jeu and j’ai appris à me mettre debout sur eux. Sans sauter bien sur, mais c’était avec tout mon poids.


L’étape suivant a été le lycée (15-17 ans) et le début de sessions avec des inconnus. Jusqu’alors, les sessions étaient toujours avec des amis de l’école, du même âge. A ce moment, nous devenions plus indépendants, nous découvrions un nouveau monde pour les adolescents.


Je suis curieux, comment as-tu trouver des inconnus pour faire du trampling à l’époque? Il n’y avait pas encore internet?

C’était le tout début d’internet, mais il y avait des journaux spéciaux avec des annonces. J’utilisais donc ce moyen pour contacter d’autres personnes. Cependant, c’était très compliqué car je ne pouvais évidemment pas donner mon téléphone fixe et il n’y avait pas de portable. J’utilisais le numéro d’une cabine public avec un jour et un horaire précis pour appeler.

Wow, cela demandait beaucoup d’efforts.

C’était le seul moyen. Je ne connaissais pas de clubs spéciaux ou de bars and je vivais à la maison. Je devais donc trouver des solutions pour jouer.


Parle-moi de la première session que tu as eu grâce aux annonces dans les journaux.

Ma toute première fois était avec un gars plus âgé, autour de 45-50 ans. Ils étaient toujours plus âgés que moi, j’avais 15-16 ans donc je ne pouvais pas conduire. Ils étaient véhiculés car évidement on ne pouvait pas faire ça chez moi. Donc à la fin des cours, ce gars est venu me récupérer et on est allé chez lui pour jouer. J’ai dit à mes parents que j’allais réviser avec des amis et que je rentrerais plus tard de l’école. On a fait un peu de trampling et riding à 4 pattes mais pour être honnête c’était lui le prof. J’ai appris où me mettre, comment éviter les côtes etc..

L’as tu revu après cette session?

Je lai revu plusieurs fois durant 2 années, pas régulièrement car c’était compliqué avec le peu de temps de libre que j’avais avec l’école. J’ai eu de la chance car il était très soumis et extrêmement patient, ma façon de trampler n’était sûrement pas très plaisante pour lui. Il m’a aussi montré d’autres jeux comme le CBT et la flagellation… et éventuellement d’autres jeux qui ne m’intéressaient pas donc j’ai arrêté de le voir. Cette situation s’est reproduite avec d’autres donc j’ai appris à être clair dès le début sur ce que je voulais. J’étais jeune mais déjà dominant. J’étais chanceux de n’avoir jamais rencontré de mec taré ou fou, surtout car personne ne savait où j’étais ni avec qui. Je ne pouvais dire à personne ce que je faisais. Je ne suis pas sûr que je le referai si j’avais 15-16 ans aujourd’hui… quoi que si!

Je sais que tu es uniquement un trampler. As-tu déjà eu envie de passer de l’autre côté?

Non je n'ai jamais voulu tester l'autre côté. Ce qui du coup empêche tout rencontre possible avec des tramplees/trampler qui voudraient du réciproque dans une même session.Pour reprendre une image du football, un attaquant a-t-il besoin d'être un excellent gardien de but pour être bon... ou pour être un bon gardien de but, faut-il avoir joué comme attaquant ? Je pense que non.


Est-ce que le trampling est un fetish important pour toi? As-tu d’autres fetish?


Comme je le disais à propos d'une question précédente, le trampling est arrivé "historiquement" en dernier vers 15-16 ans mais il est devenu assez rapidement le plus important.L'avantage réside dans le fait qu'il peut se pratiquer n'importe où et ne nécessite pas d'équipement particulier. Un trampler, un trampleeet la session est possible.Sinon pour les autres fetish : gutpunching, ponyriding.Et comme autres activités plus accessoires : whipping, ballsbusting, cire-bougie.

Quel style de trampling te plaît? Pratiques-tu des actions plus violentes en sautant, en utilisant des chaussures hard ou est-ce que tu es plus intéressé par le trampling léger et l’endurance?

Dans l'idéal je serais plutôt attiré par la difficulté, des temps longs, les sauts..etc.Ensuite il y a la réalité où le plus souvent ca reste du trampling léger (avec tout le poids quand même), quelques pauses et faisant appel à l'endurance du tramplee.Les sessions que l'on qualifie de "hard" restent l'exception.Même si le light chez moi doit correspondre au hard chez beaucoup.


Qu’est-ce que tu recherches chez un « tramplee »?

Je recherche plutôt la résistance. J'ai vraiment du mal avec les pauses.. les interruptions.. et les sessions courtes. J'ai l'impression de perdre un peu de mon temps.L'humiliation n'est pas forcément le moteur premier même si ca peut en faire partie et c'est souvent le cas.De même la soumission n'est pas forcément au rendez-vous, beaucoup de tramplees ne sont pas tous des soumis.

Comment aimes-tu trampler? Tu préfères avoir le contrôle total ou c’est le slave qui dicte ses envies?

Je préfère avoir la direction des opérations, le slave peut émettre des suggestions bien sur.Mais ma philosophie reste que la relation est forcément inégalitaire.Nous avons une expression en français que j'aime bien : la slave propose, le maître dispose.Donc c'est une mauvaise idée que d'engager la discussion avec moi par : tu pourrais faire ci, tu feras ça....



Quelles sont tes baskets/chaussures préférées pour trampler et pourquoi?

Aucune préférence même si par habitude je le fais en baskets car c'est le type de chaussure que je porte le plus et depuis enfant.... mais comme je le disais plus haut je ne suis pas vraiment un fétichiste.

À quelle fréquence pratiques-tu le trampling ces derniers temps?

Lol ces derniers temps sont plutôt relativement calmes mais je suppose que c'est le cas un peu partout.Si on fait abstraction des périodes d'épidémie, en moyenne on peut estimer à 3 sessions par mois.Un des avantages d'être dans un pays qui a toujours été dans les premières destinations touristiques mondiales.



Est-ce que tes amis savent que tu pratiques le trampling? Si oui, qu’en pensent-ils?

La plupart de mes proches ne sont pas au courant de mes activités de trampling.Et ceux qui le sont, sont aussi des pratiquants donc ils pensent la même chose que moi sur le sujet.


As-tu déjà fait quelque chose d’atypique niveau trampling? Peut-être en tramplant avec quelque chose d’inhabituel ou autre?

J'ai déjà tramplé avec des patins à glace ou des crampons pour escalader les glaciers.. ca a été le plus inhabituel pour moi.Après au niveau saut... d'une table ou du haut d'une échelle.



Quelle a été ta meilleure session à ce jour, avec qui était-ce et pourquoi était-ce différent?

Je retiendrais deux tramplees pour des raisons différentes et avec qui j'avais développé par ailleurs des relations amicales.Le premier que beaucoup de monde connait Paul aka Smashman m'a donné mes meilleurs sessions, nous avons pu jouer aussi bien en France, qu'aux USA ou encore en Allemagne.Je ne reviendrai pas sur son côté un peu alien concernant la durée ou ce qu'il pouvait subir. Je crois qu'il y a suffisamment d'exemples sur le sujet. Mais la vie en a décidait autrement.Il restera comme l'un des seuls qui arrivait à me faire douter... savoir si je ne me fatiguerai pas en premier, c'est d'ailleurs avec lui que j'ai pu faire 58 minutes sans pause et sans mettre un pied par terre (sauf une fois ou deux en perdant mon équilibre pendant quelques secondes).Le second un allemand de Hambourg qui était plus dans la soumission et dans la performanceet avec qui le champs des possibilités en trampling était très étendu avec une excellente résistance.

Quelle a été ta pire session à ce jour et pourquoi?

Je pense que c'était une session de 5 minutes ... avec quelqu'un qui avait du beaucoup fantasmer et qui s'était surestimé. Au bout de 5 mn il a arrêté ou c'est moi, je ne me souviens plus trop. Mais ca ne restera pas dans les annales du trampling.


Quelle a été ta session la plus violente?

Pas vraiment de violence même si je suis un fan de gutpunching donc les coups.. ca ne me dérange pas.En trampling c'est assez rare que je mélange avec du rubbing ou du kicking.


As-tu déjà blessé quelqu’un en faisant du trampling? Si oui, que s’est-il passé?

Le corps humain est très résistant et je connais aussi les zones ou les positions qui peuvent être problématiques.Mais de mémoire une fois ou deux, des côtes félées ou abimées. Et pas forcément lors de sessions très dures, d'où l'importance que le tramplee ait une bonne position et surtout évite de bouger dans le mauvais timing.Mais on ne parle que des tramplees... or le trampler peut aussi se blesser.



Tu as parlé de trampling avec des patins à glaces et crampons pour glacier. Je suis intéressé de savoir comment se sont passées ces sessions? De quoi te souviens-tu?


Avec le temps, on veut essayer avec des pratiques qui ne sont pas courantes en trampling comme les chaussures pour le ski, les chaussures de football avec crampons etc.Il faut prendre son temps, surtout la première fois.. d'abord juste poser un pied avec une partie de poids et petit à petit continuer jusqu'à monter entièrement sur le tramplee.

Pour les crampons de glacier, mon expérience s'est limitée à une seule fois et moins d'une minute au total, j'ai surtout pensé que c'était très long de mettre les crampons pour faire aussi peu.

Avec les patins à glace, je l'ai pratiqué à plusieurs reprises (la majorité des sessions étaient avec le même tramplee mais parfois d'autres ont voulu tester).La session est de courte durée (2-3 minutes à chaque fois et renouvelé 2 ou 3 fois après des pauses) et les déplacements sont très lents, l'équilibre est très précaire. A chaque fois, c'était compris dans une séance plus classique (skets d'abord puis les patins à glace).

C'est intéressant de mixer avec différentes chaussures ou de tester de nouvelles choses.



Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se faire trampler par toi?

Le tester au moins une ou même deux fois avant (beaucoup de personnes ne l'ayant jamais fait me contactent et je dois refuser) et se mettre au sport. Ca reste une activité physique surtout pour celui en dessous.Et ensuite nous pourrons discuter d'une éventuelle session.

À ton avis, à quel niveau le trampling est une humiliation vs une « résistance physique »?

Pour avoir discuter avec pas mal de tramplees, les motivations sont très différentes. Une personne gay aura une vision différente d'une personne hétéro... pour moi la différence entre les deux, l'humiliation et la résistance physique, n'est pas évidente. Après pour être honnête ce n'est pas très important pour moi tant que le trampling est au rendez-vous.


Décris le trampling en une phrase.

L'une des meilleures activités pour s'amuser.


Quelle est la signification de « cne_nemo »? Quelle histoire se cache derrière ce pseudo?

Le nom vient de mon adresse mail. Lorsque j'ai débuté les contacts se faisaient surtout par ce moyen là.Quand j'ai du trouver une adresse, je ne voulais pas pour des raisons de discrétion mettre nom et prénom, il fallait un pseudo.Un livre de Jules Verne "vingt mille lieues sous les mers" avec son personnage : le Capitaine Nemo m'a toujours fasciné.Quelqu'un de mystérieux et puis surtout le maitre à bord, il me correspondait bien.En français, on abrège capitaine par cne d'où le cne_nemo.Et le fait de l'indiquer sur les photos ou les vidéos, comme je continue à le faire par habitude, permettait d'une part de montrer ce que je recherche et d'autre part les personnes intéressées pouvaient prendre contact.


Utilises-tu un réseau social ou un site web pour publier ton contenu? Quel site ou application préfères-tu?

Cela a beaucoup varié avec le temps.Et pendant longtemps je n'avais pas de toute façon le matériel nécessaire.Et lorsque cela a été possible, j'ai toujours posté soit sur les sites qui le permettaient puisque je n'ai jamais eu le mien ou alors plus tard sur les plateformes vidéos.Je m'étais posé la question de créer un site mais outre les compétences informatiques, la question de temps à passer pour le maintenir, les mises à jours bref s'en occuper a été rédhibitoire... je préférais passer mon temps à jouer plutôt que d'avoir à gérer ce genre de choses.Aujourd'hui j'utilise thisvids (les autres comme Youtube ou autres censurent assez souvent le trampling).Sinon je traîne sur différents réseaux : Recon, Instagram, Facebook..


À ton avis, pourquoi les gens aiment se faire trampler?

Ca restera le plus grand mystère pour moi qu'on puisse aimer se faire marcher dessus lol.

Qu’est-ce que tu aimerais voir davantage dans la communauté en ligne mondiale du trampling?

Plus d'unité et d'unicité.

Quel est l’endroit le plus insolite où tu as tramplé quelqu’un?

Il y en a eu quelques uns, par exemple dans un ascenseur de la Tour Montparnasse qui est la plus haute de Paris et que l'on peut visiter. Mais ca été court car les ascenseurs sont très rapides et en plus en sortant on s'était aperçu qu'il y avait une caméra de surveillance à l'intérieur.Sinon il y a eu sur l'esplanade de la Grande Bibliothèque de Paris mais c'était en hiver donc très peu de personnes autour même si on nous a regardé un peu bizarrement.


Y a-t-il encore quelque chose que tu n’as jamais essayé niveau trampling mais que tu rêverais de faire?

Rester une journée entière sur quelqu'un peut être.


Quel serait ton fantasme de trampling ultime?

Dans tous les cas on arrête à cause du tramplee, donc le fantasme ultime serait une session où je serais celui qui stopperait en premier ..mais bon on peut toujours rêver.




Un grand merci à Phil pour avoir pris le temps partager tes histoires et expériences en trampling. Si vous voulez en savoir plus sur lui, vous le retrouverez en ligne ici :


Instagram: tramplerGP

Recon: MasterTramplingGP

Planetromeo: tramplerGP

Thisvid: MasterFrance



































































2,071 views1 comment

Recent Posts

See All